Les Survival Horror du PlayStation!
 

S'il y a un genre qui définit pour moi la PlayStation, c'est celui des Survival Horror. Resident Evil 2 a été le premier à m'initier à ce genre qui est devenu un de mes préférés. Malheureusement, les Survival Horror purs et durs se font de plus en plus rares de nos jours. Alors aujourd'hui, retournons en arrière, sortons les «tanks controls» et les arrière-plans fixes, et survolons les Survival Horror de la console PlayStation ainsi que ses autres jeux similaires.

 
Resident Evil Capcom ● 1996
Resident Evil est considéré comme le jeu qui a défini le genre Survival Horror. Encore à ce jour, l'ambiance sinistre et macabre est inégalée. Les tapisseries étranges sur les murs, le son des loups au loin, le sentiment d'isolement, on a vraiment l'impression de survivre à un cauchemar. C'était bien avant que les personnages de Chris, Jill, et Wesker deviennent des héros clichés de jeux vidéo. C'est un chef d'oeuvre à sa façon et un des meilleurs jeux pour commencer dans le genre.
Lire la critique

Resident Evil 2 Capcom ● 1998
Si Resident Evil 1 a été celui qui a défini le genre, Resident Evil 2 est celui qui l'a popularisé. Il reprend ce qui faisait la force du premier avec des graphismes rehaussés et des contrôles un peu plus précis. L'ambiance est un peu moins macabre cette fois, mais le sentiment de survivre à un cauchemar est toujours présent. À mon avis, ce jeu est le meilleur Survival Horror jamais fait. Quand je l'ai eu terminé pour la première fois lors de sa sortie, je savais qu'il venait de mettre la barre haute pour les futurs jeux d'horreur à venir.
Lire la critique

Resident Evil 3: Nemesis Capcom ● 1999
Les événements de Resident Evil 3 sont étroitement connectés avec ceux de Resident Evil 2. Cette fois, Jill Valentine fait un retour et tente de fuir Raccoon City en ayant Nemesis à ses trousses. Le gameplay est un peu plus axé sur l'action, mais le jeu conserve ses racines de Survival Horror. C'est celui avec les meilleurs contrôles, les armes les plus cools, et probablement avec le plus de zombies. C'est le genre de suite qu'on produit lorsqu'une série connait du succès pour faire plaisir aux fans et faire un peu d'argent.
Lire la critique

Dino Crisis Capcom ● 1999
Dino Crisis est l'équivalent de Resident Evil 1 mais avec des dinosaures. On y retrouve cette ambiance sinistre qu'on retrouvait dans le premier Resident Evil, mais dans un emplacement complètement différent. On se retrouve dans une base sur une petite île isolée où les expériences du Dr. Kirk ont mal tourné. Les dinosaures ont envahi la place et vous devez survivre avec votre arsenal d'arme limitée. Tellement limité en fait, que souvent, on doit endormir les dinosaures plutôt que les tuer. Le jeu possède une superbe ambiance et un sentiment d'isolement fort réussit. J'aurais aimé un peu moins de puzzles et plus d'action, mais sinon, Dino Crisis est un pur Survival Horror dans l'âme.
Lire la critique

Dino Crisis 2 Capcom 2000
Dino Crisis 2 n'est pas tout à fait un Survival Horror mais plutôt un jeu d'action se jouant comme un Survival Horror. Les munitions abondent ainsi que les dinosaures qui ont vu leur variété plus que doubler depuis le premier jeu. Il vient un peu compenser pour le manque d'action du premier Dino Crisis en nous mettant de l'action mur à mur. Le jeu est accompagné de superbes graphiques et des fusils vraiment cools! Disons que cette fois, Regina est arrivée pas mal mieux préparée. Dino Crisis 2, c'est un pur plaisir, et un des meilleurs jeux d'action de la console.
Lire la critique

Silent Hill KCET ● 1999
Silent Hill est la réponse de Konami à Resident Evil. C'est un Survival Horror qui se concentre plus sur l'aspect psychologique et atmosphérique avec un style visuel rappelant des films comme Jacob Ladder et Hellraiser. L'aspect de survie ne tient pas seulement au fait qu'on a des munitions limitées, mais aussi aux environnements quelque peu labyrinthiques et macabres qui nous donnent l'impression de littéralement traverser l'enfer. Le jeu est complètement modelé en 3D et réussit à être aussi beau que ceux utilisant des arrière-plans fixes, ce qui n'est pas peu dire. Si vous aimez les jeux d'horreur, celui-ci est un must et un des meilleurs sur PlayStation.
Lire la critique

OverBlood Riverhillsoft ● 1997
OverBlood, c'est comme écouter un vieux film de science-fiction des années 70. Le jeu n'a pas beaucoup d'action et l'aventure consiste majoritairement à apporter des objets d'un point à l'autre. Le jeu se joue à l'aide de tank controls mais les environnements sont complètement modelés en 3D. L'histoire est vraiment bonne et m'a tenu accroché du début à la fin. Il a peut-être ses défauts comme des contrôles moyens, une présentation parfois simpliste, mais il a assez de bons éléments pour être considéré un classique à sa façon. Une suite a vu le jour au Japon et en Europe, mais est trop différente pour faire partie de cette liste (voir mes impressions d'OverBlood 2).
Lire la critique

Clock Tower Human Entertainment ● 1997
Clock Tower est un Point & Click dans lequel vous devez échapper à un tueur en série appelé Scissorman. Contrairement à la majorité des jeux dans cette liste, le but ici est de fuir le tueur en se cachant ou en le frappant avec des objets pour l'incommoder. Jouer à Clock Tower, c'est comme se retrouver dans un vieux slasher des années 80 où le tueur peut surgir de n'importe où sans explications logiques pour nous faire sursauter. La finale prend une tournure de meurtre et mystères alors qu'on devra démasquer qui est le tueur. Un jeu vraiment très court qui peut se compléter en moins d'une heure trente, mais avec dix fins différentes et une histoire bien ficelée. Il y a aussi la suite; Clock Tower II: The Struggle Within à considérer, mais celle-ci est nettement inférieure.
Lire la critique

Alone in the Dark: The New Nightmare Darkworks ● 2001
La série Alone in the Dark a pris une tournure radicale avec The New Nightmare. La présentation colorée et la "fisheye camera" sont mis de côté pour une présentation plus réaliste et sombre. Le jeu se joue comme un Survival Horror typique, mais avec la possibilité de s'éclairer avec une lampe de poche. Le jeu contient de bons puzzles, de beaux effets de lumières, et de superbes arrières-plans qui nous font parfois sentir comme si on était dans le remake de Resident Evil sur Gamecube. L'aventure de Carnby est plus centrée sur l'action alors que celle d'Aline est plus centrée sur les puzzles. Le seul véritable reproche que je pourrais faire, c'est qu'il manque un petit quelque chose au gameplay pour rendre le jeu vraiment spécial et me donner envie d'y revenir souvent.
Lire la critique

Alone in the Dark: One-Eyed Jack's Revenge I Motion 1996
One-Eyed Jack's Revenge est un port d'Alone in the Dark 2 avec quelques bonus. Même si j'ai essayé d'aimer ce jeu, j'en arrive à la conclusion qu'il est médiocre au mieux. Les contrôles sont terribles, les puzzles ne sont jamais clairs, et les graphismes sont assez moches merci! L'aspect horreur est beaucoup moins présent que dans le premier jeu alors qu'on affronte des ennemis bizarres comme des pirates ou des drôles de messieurs qui ressemblent à des détectives avec des fusils... Le jeu est tout de même jouable une fois qu'on le connait, mais il a beaucoup de problèmes qui viennent à bout de ma patience.
Lire la critique

Martian Gothic: Unification Coyote Developments ● 2001
Martian Gothic aurait pu être un classique du Survival Horror. On peut contrôler trois personnages à la fois dans une base infestée de zombies sur Mars. Il contient beaucoup d'éléments qu'on a retrouvés par la suite dans des jeux comme Doom 3, Dead Space, et Resident Evil 0. L'ambiance est bonne, les arrières-plans sont beaux, les zombies sont cools, et il y a beaucoup de bonnes idées. Malheureusement, les personnages sont un peu vides, le doublage est pauvre, et les contrôles sont souvent frustrants. Ne pas pouvoir éviter les zombies en passant dans leur dos est exaspérant! Mais pour les vétérans du genre, c'est un jeu à voir.
Lire la critique

Evil Dead: Hail to the King Heavy Iron Studios ● 2000
Evil Dead: Hail to the King n'est certainement pas un grand jeu, mais si vous passez par dessus le système de combat à la limite d'être brisé, vous obtiendrez quand même un bon petit jeu qui capture assez bien l'ambiance des trois films. Le jeu est cheap, mais très court et pas tellement difficile une fois qu'on s'est adapté à son rythme. Bruce Campbell prête sa voix à Ash, ce qui est un gros plus pour nous faire sentir dans Evil Dead. Une sorte de classique culte dans mon livre à moi, autant pour les bonnes que les mauvaises raisons.
Lire la critique

Vampire Hunter D Jaleco ● 2000
Jaleco a opté pour le genre Survival Horror afin de porter Vampire Hunter D en jeu vidéo. Le jeu ressemble à un mélange de Resident Evil, Castlevania, et Devil May Cry. Le système de combat a une certaine profondeur, car on possède plusieurs habilités ainsi que des objets et de la magie. L'ambiance est bonne et le doublage n'est vraiment pas mal. Mais la mécanique est déficiente et j'ai mis un certain temps avant de m'y ajuster. C'est un jeu très court qui semble bâclé par moment, mais qui offre aussi de belles choses pour les joueurs plus patients et prêts à passer par dessus ses (multiples) défauts.
Lire la critique

Galerians Polygon Magic ● 2000
Galerians est un Survival Horror assez original avec un style unique. Rion attaque à l'aide de pouvoirs psychiques qu'il peut régénérer à l'aide de drogues. Le jeu a un léger thème Blade Runner et contient une bonne dose d'horreur psychologique. Malgré ses quatre CD contenant majoritairement des FMV, l'aventure est plutôt courte. La fin m'a toujours semblé bâclée, mais sinon, c'est un petit jeu d'horreur satisfaisant avec son charme qui vaut certainement le détour.
Lire la critique

Countdown Vampires K2 LLC ● 2000
Countdown Vampires reçoit beaucoup de mauvaises critiques, mais toutes ne sont pas méritées. D'accord, c'est un clone de Resident Evil avec des vampires, mais il a tout de même son ambiance à lui qui rappelle le film From Dusk Till Dawn. Malgré son aspect un peu bas de gamme et son doublage atroce, c'est un jeu avec lequel j'ai passé un sapré bon moment. Le début dans le casino est probablement la partie la moins intéressante et la plus frustrante. Mais vers la fin du premier CD, le gameplay devient beaucoup plus satisfaisant. Ne vous fiez pas aux mauvaises critiques, si vous aimez les Survival Horror, celui-ci en vaut le coup avec un peu d'efforts.
Lire la critique

Chaos Break EON Digital Entertainment ● 2000
Chaos Break est la suite au jeu d'arcade Chaos Heat sorti en 1998. C'est un Survival Horror avec une bonne dose d'action qui s'inspire fortement du premier Resident Evil. On se retrouve dans un laboratoire de biochimie abandonné sur une île isolée où les choses ont mal tourné. Les environnements sont complètement modelés en 3D et on a le choix de faire la partie avec Rick ou Mituki. Cette dernière ressemble énormément à Jill Valentine. En fait, les références au premier Resident Evil sont assez flagrantes juste à voir l'intro, l'écran titre, ou les ennemis. Le jeu est sorti au Japon et en Europe seulement. Un petit jeu court et relativement facile que j'ai bien aimé.
Lire la critique

Koudelka Sacnoth ● 1999
Koudelka n'est pas exactement un Survival Horror, mais il mérite une place dans cette liste. C'est un jeu d'horreur avec des environnements fixes et des combats de type RPG. Durant les combats, nos trois personnages ainsi que les ennemis se déplacent sur une grille virtuelle. On gagne de l'expérience et on peut "booster" nos différents attributs comme la magie, la force, la vitesse... Le charme de Koudleka réside dans son ambiance gothique et ses personnages uniques. Le fait que les armes qu'on utilise peuvent se briser et que certains ennemis sont plutôt intimidants fait en sorte que ce jeu risque de plaire aux fans de Survival Horror qui n'ont pas peur d'une petite touche RPG.
Lire la critique

Parasite Eve SquareSoft ● 1998
Parasite Eve est un jeu hybride mélangeant plusieurs genres comme l'horreur, la fantaisie, l'aspect cinématique, et des éléments RPG. On déplace Aya dans des environnements fixes et on entre en combat contre des ennemis à certains endroits précis. Parfois, on dirait un croisement entre Final Fantasy VII et Resident Evil. Certains boss peuvent s'avérer intimidants et offrir un bon défi. Mais ce qui fait la force de ce jeu, c'est son histoire et ses personnages charismatiques ainsi que sa superbe ambiance. C'est un jeu qui aura toujours sa place spéciale dans mon coeur.
Lire la critique

Parasite Eve 2 SquareSoft ● 2000
Parasite Eve 2 ressemble beaucoup plus à un Survival Horror typique avec ses tank controls dans des environnements fixes. Or, un peu comme Dino Crisis 2, ce dernier est plus centré sur l'action et on manque rarement de munitions. Le système de combat est fort satisfaisant et les ennemis sont drôlement bizarres. Quelques boss sont impressionnants comme Cannon Mouth au Motel Bronco et Big Mouth dans la chute à déchets. Grâce à une ambiance solitaire et isolée quelque peu étrange, on a tout de même l'impression de survivre à un cauchemar où les choses ont mal tourné. Ce n'est peut-être pas la suite que tout le monde désirait, mais c'est un super bon jeu d'action.
Lire la critique

Fear Effect Kronos Digital Entertainment ● 2000
J'étais hésitant à placer Fear Effect dans cette liste, mais je me suis souvenu que c'est mon amour pour les environnements fixes qui m'a fait découvrir ce jeu. Ici, les environnements sont représentés par des vidéos FMV, un concept intéressant qui permet de générer plus de vie dans les décors. Le look cell shading des personnages et le style du jeu sont superbes. Par contre, le gameplay est moyen et basé sur des essais-erreurs constants. L'utilisation des FMV n'est pas toujours utilisée à son plein potentiel afin de créer des décors vraiment mémorables. Mais jetez-y un coup d'oeil, je semble être un des rare à ne pas l'avoir aimé plus qu'il ne le faut. Il y a aussi la suite Fear Effect 2: Retro Helix à considérer si vous avez aimé celui-ci.
Lire la critique

Kagero: Deception II Tecmo ● 1998
Kagero est le deuxième épisode de la série Deception de Tecmo. Ce n'est peut-être pas un Survival Horror, mais j'ai décidé de le placer dans cette liste, car c'est un jeu avec lequel j'ai eu beaucoup de plaisir. Le concept est original, vous devez placer des trappes pour piéger et éliminer les pauvres personnes qui s'aventurent dans le château. C'est toujours satisfaisant de faire des combos de trappes et voir tous les dommages qu'elles causent. C'est un jeu relativement facile qui devient un peu routinier à la longue, mais qui est vraiment le fun et facile à jouer. La suite: Deception III: Dark Delusion est aussi très bien si vous en voulez plus.
Lire la critique

In Cold Blood Revolution Software ● 2001
Je fais cette recommandation sans pour autant m'être rendu bien loin dans le jeu. Les contrôles sont plutôt pénibles, mais j'adore les environnements fixes qui sont vraiment très beaux. C'est une sorte de jeu d'espionnage dans lequel on doit se cacher des ennemis ou les attaquer dans le dos pour les éliminer sans attirer l'attention. Beaucoup d'essais-erreur, mais un jeu qui pourrait s'avérer potable avec un peu de patience. La première chose qu'on entend en commençant une partie, c'est un gros rot! Quelle belle première impression!
Lire la critique

T.R.A.G. Sunsoft ● 1999
T.R.A.G. n'est pas tout à fait un Survival Horror même s'il se joue sensiblement comme tel avec ses environnements fixes et tank controls. On peut contrôler différents personnages tous avec un style anime / manga. En fait, la présentation ressemble à un croisement entre Resident Evil et Mega Man Legends. C'est un petit jeu d'action pas trop mal que j'ai décidé d'inclure dans cette liste, car il a un certain charme et est de bonne qualité. Je me suis rendu passablement loin, mais je ne l'ai pas terminé encore.
Lire la critique

The City of Lost Children Psygnosis ● 1997
Difficile de recommander ce jeu... Premièrement, ce n'est pas un Survival Horror, il n'y a pas de combats, pas d'horreur, pas... pas grand-chose... C'est un jeu très court dans lequel on doit apporter des objets d'un point à l'autre pour avancer. Je le place dans cette liste, car il a une atmosphère plutôt étrange inspirée du film, et il se joue avec des tank controls dans des environnements fixes. Avoir un guide sous la main est fortement recommandé, car le jeu n'est pas toujours clair.
Lire la critique

Covert Ops: Nuclear Dawn Sugar & Rockets ● 2000
Je termine ma liste avec ce jeu qui est plutôt solide, mais qui n'est pas tout à fait un Survival Horror. Il se joue à l'aide de tank controls mais les environnements sont complètement modelés en 3D. Le personnage principal ressemble étrangement à Chris Redfield. D'ailleurs, le jeu ressemble à un mélange de Resident Evil et Syphon Filter ou Metal Gear. C'est un bon jeu d'action plutôt court et impressionnant pour la PlayStation, mais avec un titre générique qui fait en sorte qu'il est souvent ignoré.
Lire la critique

C'est ce qui complète ma liste. Mais peut-être avez-vous des suggestions de jeux qui devraient selon vous s'y trouver? Si tel est le cas, vous n'avez qu'à m'envoyer un petit message et il me fera plaisir de considérer vos suggetsions. Mon courriel n'est jamais bien loin, il est juste là, en bas, dans le coin.

Par: Bryan Lajoie (1 Septembre 2013)